Gouvernance

Depuis le 01/01/2020, l’IR Apollon est exploitée par le CNRS et l’École polytechnique. À la suite du Projet Cilex (Equipex Cilex), quatre parties deviennent partenaires observateurs : le CEA, l’ENSTA, l’IOGS, et le synchrotron Soleil. Les partenaires poursuivent, avec le CNRS et l’École polytechnique, le développement de l’IR Apollon grâce à leur apport scientifique. Les exploitants sont les personnes décisionnaires, notamment pour ce qui concerne la communication.

L’IR Apollon est dotée d’un organe décisionnel (le conseil d’administration) et d’un organe exécutif (la direction de l’IR). La communauté scientifique des utilisateurs est présente, avec des experts reconnus, dans trois comités consultatifs :

Le Comité scientifique (CS). Composé de six membres de laboratoires français et de six membres internationaux, le CS contribue à l’élaboration des orientations scientifiques et techniques de l’IR Apollon dans un contexte international.
Le Comité technique (CT). Composé de huit membres dont six membres internationaux, le CT est chargé de conseiller le CA et le CS sur la suite de la phase de construction, et de proposer des évolutions techniques sur les sources lasers, l’instrumentation, les salles expérimentales et les besoins technologiques de proximité.
Le Comité de programme (CP). Composé de six membres de laboratoires français et de six membres internationaux, le CP a pour mission l’évaluation et le classement des demandes de projets de recherche jugés faisables (expert et externe) avec des observations sur la qualité et les objectifs.

L’accès aux temps de faisceaux de l’IR Apollon se décompose comme suit :

Temps externe : sur AAP international – minimum 70 % des jours d’accès ouverts aux utilisateurs.
Temps expert : sur AAP réservé aux parties (CNRS, École polytechnique) et partenaires (CEA, ENSTA, IOGS, Soleil) de la convention – maximum 20 % des jours d’accès ouverts aux utilisateurs.
Temps développement : décidé par le directeur de l’IR Apollon pour par exemple honorer un contrat de collaboration – maximum 10 % des jours d’accès ouverts aux utilisateurs.
Cette répartition de 70 %, 20 % et 10 % peut être revue annuellement.